18ème étape :Carrasquedo - Belorado

Samedi 5 septembre 2009 : Etape Carrasquedo - Belorado (17 km).

Ce matin petite étape, à peine 17km. Très beau temps, ensoleillé, frais le matin et très chaud ensuite.

Petit déj pris à l'auberge de jeunesse (très light).

 

Séance photo avant de partir avec notre blessé pour lui remonter le moral. Il doit retourner à la police de Santo Domingo pour finaliser le constat.

Départ 8H30, nous rejoignons le camino à Grañon, un petit arrêt pour compléter notre petit déj et prendre un café. Carrasquedo n'est pas une adresse à recommander.

Quelques km plus loin, nous changeons de région, nous sommes désormais en Castille et Leõn. Un panneau nous indique toutes les villes et villages que nous allons traverser.

Puis nous sommes à Redecillo del Camino, une visite de l'église et un très beau vitrail représentant un pèlerin.

Casteldelgado, Viloria de Rioja qui est le village natal du saint "Santo Domingo de la Calzada", la plaine et le chemin magnifique à travers la plaine puis le long de la route. Beaucoup de pèlerins.

Puis on arrive à Villamayor del rio, une pancarte nous indique qu'il ne nous reste plus que 576km. On attaque le dernier quart. Visite de l'église où nous retrouvons une statue de Santo Domingo de la Calzada flanqué de ses 2 galinacés.

        

Après la pose méridienne, c'est le final et l'arrivée à Belorado, son église ornée de nids de cigognes caractéristiques. On se demande comment elles arrivent à les faire tenir. Les hommes les aident sûrement en installant des supports métalliques.

Très beau gîte, un dortoir de 30 lits bien disposés en quinconce, à l'arrière un cour intérieure avec pelouse, tables de bistrot, chaises sur lesquelles nous retrouvons Henri et Arlette qui ont profité de cette journée pour organiser leur rapatriement.

Après s'être installés et douchés nous sortons faire un tour en ville, tout est fermé car toute la ville est en fiesta .....

        

..... et corrida oblige (un de nos envoyés spéciaux a couvert l'événement).

La fiesta va durer toute la nuit et grandement perturber le sommeil des pèlerins. Le gîte est entouré par 2 boîtes de nuit, et, en plus nous sommes la nuit de samedi à dimanche.

Pour le repas de ce soir, la propriétaire nous a cuisiné une paëlla et tout le monde se régale.

C'est tout pour aujourd'hui. Demain sera un autre jour.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site