18ème étape : O Pedrouzo - Santiago

Mercredi 8 septembre 2010 : Etape O Pedrouzo - Santiago de Compostella (20 km).

Ça y est, nous touchons au but. La réalisation d'un rêve que certains nous prédisaient "irréalisables".

Mauvaise nuit pour plusieurs d'entre nous. Le punaises de lit se sont régalées en silence. Elles ont forcé Michèle à découcher, Arlette a été piquée, Micheline aussi et elle est défigurée. Personne n'aurait pensé que dans une casa rural bien tenue et bien propre, celà puisse arriver.

Mais celà ne va pas arrêter la troupe. Petit déj au bar-restaurant d'hier soir puis départ à 7H35.

Toujours des petits chemins, surtout dans les premiers km, forêts d'eucalyptus, petits hameaux.

 

Pas après pas, nous approchons du but.

         

Ensuite nous contournons l'aéroport et nous attaquons le macadam et la banlieue. Le Monte de Gozo (le Mont de la Joie dédié à la visite du pape Jean-Paul II en 1993) nous tend les bras. Endroit d'où les pèlerins découvrent Santiago et les flèches de la cathédrale pour la 1ère fois.

Et c'est la descente sur la grande ville. 

La banlieue se Santiago, assez agréable avec ses beaux trottoirs très larges. Pique-nique sur une place de la ville, et nous arrivons sur la place de l'Obradoiro face à la cathédrale.

 A cet instant, nous tombons toutes et tous dans les bras les uns des autres. Personne ne peut retenir ses larmes, l'émotion nous submerge. Notre projet arrive à son terme.

 Nous retrouvons un couple espagnol (Sylvia et son mari) que l'on a déjà rencontré préalablement. Une photo pour immortaliser l'instant.

 

Nous découvrons des files interminables pour la visite de la cathédrale, notamment l'accès à la porte Sainte, ouverte lors des années jacquaires. Peu de pèlerins mais beaucoup de touristes.

Peu de monde pour obtenir la Compostella. Nous en profitons.

Demain, jour de repos, nous en profiterons pour visiter la cathédrale et assister à la messe des pèlerins.

Pour l'heure nous allons à l'auberge. L'auberge de jeunesse nous a "oubliés" et nous a redirigés vers une autre à 500 m de la cathédrale et face à elle. 3 chambres nous sont réservées.

Suite aux piqures de punaises de lit de cette nuit, Micheline est couverte de boutons. Le propriétaire l'aiguille vers les urgences de l'hopital. Nous ne la reverrons qu'à 21H, après traitement.

Le soir, restaurant proche de l'auberge. Nous sommes ses seuls clients. Rentrés à l'auberge, nous pouvons admirer la cathédrale illuminée depuis notre lit.

 

Il est tard, 23H30. Demain repos.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site